A F R I Q U E

 

République du TCHAD

24300859242_ea7b5bd73d_z
25923286444_855449ed72_m
23667831514_9ba0079d73_z
8022565443_f273a074e3_o
24219407646_f01d43306c_z
 
  • Surface : 1 284 000 km² – 2 x la Franc, 31 x la Suisse ou 42 x la Belgique

  • Population : 12.8 million

  • Langue : français, arabe tchadien avec env. 120 dialectes

  • Forme d'État : République

  • Groupes religieux : 53 % musulmans,  34,3 % chrétiens

  • Espérance de vie : 50 ans

  • Alimentation de base : Riz et mil, avec la boule comme plat traditionnel, préparée avec de la viande ou du poisson ou de la sauce de feuilles

Particularité

Le Tchad a éveillé ces dernières années un intérêt pour les médias surtout à cause de la crise avec Boko Haram. Grace à l'intervention efficace de l'armée la situation a pu être rapidement mise sous contrôle. Sinon en Europe nous n'entendons que très peu parler de ce pays. Ce n'est pas une grande destination touristique et politiquement et économiquement peu intéressant pour nos médias.

 

Situation du pays

Le Tchad est un des pays les plus pauvres au monde. Les sécheresses récurrentes et la longue guerre civile ont étouffé le développement économique. Beaucoup sont devenus des réfugiés dans leur propre pays ou dans les pays voisins.
Ces derniers 50 ans il y a eu plusieurs coup d'état et des rebellions mais à l'heure actuelle le pays jouit d'une relative accalmie au niveau politique, bien que la corruption soit omniprésente et que l'opposition soit étouffée. Il y a sporadiquement des manifestations exprimant le mécontentement de la population. En 2016, le personnel médical et le personnel scolaire n'ont pas reçu de salaire durant plusieurs mois, les caisses de l'Etat étant à sec. Les écoles sont restées fermées plusieurs mois.

 

Les plus grands défis : pauvreté, formation, santé

46 % de la population vit sous le seuil de la pauvreté. Les enfants et nourrissons sont particulièrement touchés, ils sont souvent malnutris :  un enfants sur dix meurt avant l'âge de cinq ans. Le taux élevé de mortalité dans la population est dû en grande partie au système de santé très insuffisant - la connaissance, le personnel qualifié, l'infrastructure et les médicaments manquent partout. Le pays peine à se développer, le système de l'éducation et de la formation est lui aussi insuffisant. Seulement 40 % des Tchadiens sont capables de lire et écrire. Les perspectives d'avenir pour la majorité de la population sont inexistantes.

 

Croyance et religion

Une bonne moitié de la population est musulmane et 7 % des Tchadiens sont animistes, un tiers sont chrétiens, la confession catholique représentant la majeure partie des chrétiens. Les musulmans vivent pour la plupart dans le nord et les chrétiens et animistes plutôt dans le sud du pays.
 

SAM global au Tchad

Il y a une soixantaine d'années des collaborateurs de plusieurs ONG ont commencé a creuser des puits, à planter des arbres, proposer des cours d'alphabétisations et dispenser des soins médicaux, cela tout autour du lieu d'Am Senena. Ainsi les conditions de vie de la population environnante ont pu être améliorées. A la même période, dans la ville d'Abéché un orphelinat a été construit. Le travail a été continuellement ralenti à cause des crises politiques et a même dû être interrompu pendant 16 ans (1973 - 1989) à cause de la guerre civile. Aujourd'hui le travail continue et croît régulièrement. 
Une des organisations pionnières a été le CMMF qui a remis le travail il y a une vingtaine d'années entre les mains de l'AMIp. Depuis 2012 SAM global a pris la direction de l'oeuvre réalisée à et autour d'Am Senena. Le projet à Am Senena comprend une bibliothèque, une école primaire et un petit dispensaire. Un travail de contact avec la population est fait pour partager la Bonne Nouvelle. A Abéché (projet entre les mains d'AMIp) SAM global s'implique aussi avec des collaborateurs dans un travail auprès des nourrissons qui ont été abandonnés et d'orphelins. Un travail parmi les enfant de la rue, un club pour enfants, une école maternelle et une bibliothèque font aussi parti du projet. 
SAM global travaille aussi dans la capitale N'Djaména, pour une radio chrétienne. Des émission destinées aux enfants sont diffusées chaque semaine et des formations destinées à des personnes impliquées dans le travail avec les enfants et la jeunesse sont régulièrement dispensées.

Partenaires

 

Projets au Tchad