ProTIM2-2-2

 
 

Vision

La Guinée est soutenue par de personnes qui, grâce à des formations scolaires et professionnelles dispensées par l’Etat et par l’Eglise, s’engagent avec responsabilité dans leurs tâches pour le bien des êtres humains et à la gloire de Dieu. La formation doit offrir aux jeunes une perspective pour les choses terrestres, mais également pour la vie éternelle. ​

Lieu 

Conakry et Kissidougou

Début du projet 2010

 

Situation initiale

La Guinée est l’un des pays les plus pauvres du monde – il y a de nombreuses raisons à cela, mais le manque de formation est comme un fil rouge qui les traverse toutes. Nombre d’entre les Guinéens ne savent ni lire ni écrire malgré leur formation scolaire, et les filles en particulier ne bénéficient souvent d’aucune formation scolaire ou doivent quitter prématurément l’école. Les femmes en général connaissent une situation difficile : elles sont opprimées dans de nombreux domaines et elles sont moins considérées que les hommes. Presque toutes les femmes doivent subir une excision et en souffrent ensuite toute leur vie durant.
Pour les adolescents et les jeunes adultes, il n’existe pratiquement pas de formation ni de possibilités d’emploi, de sorte qu’ils n’ont quasiment aucune perspective d’avenir. Dans une Guinée à majorité musulmane et animiste, les pasteurs aussi sont souvent insuffisamment formés.
D'autres problèmes encore concernent la mauvaise qualité des soins médicaux, comme les nombreux cas de brûlures à cause de la cuisson sur feu ouvert et le manque de connaissances au sujet d’une alimentation saine.

Le Projet

Le projet ProTIM2-2-2 est constitué de divers secteurs. Ces derniers sont sous la responsabilité et la prise en charge de collaborateurs guinéens de l’Eglise Evangélique de Guinée (EPEG). Nous travaillons en étroite collaboration avec l‘EPEG en assistant et en accompagnant les collaborateurs. Les axes essentiels du travail sont les suivants :

  • École primaire chrétienne

  • Alphabétisation

  • Soutien et formation dans le domaine de l’agriculture : amélioration du rendement de la riziculture. Mise sur pied de banques de céréales, mécanisation simple et adaptée

  • Conseils aux couples et aux familles

  • Lutte contre l'excision

  • Centres de formation théologique : formation de pasteurs et de collaborateurs transculturels, et formation artisanale rattachée

  • Formations médicales dans les domaines de la médecine de base, la création de pommades, l’utilisation des plantes médicinales et du traitement des blessures (en particulier les brûlures)

  • Formation professionnelle dans les secteurs de la mécanique, l’électricité, la menuiserie et le travail manuel, en particulier à l’attention des femmes

  • Formation de professionnels et petits entrepreneurs en collaboration avec l’école professionnelle de l‘Etat

  • Cours d’informatique