A F R I Q U E

 

  • Surface : 475 440 km²  – 3/4 de la France, 11,5 x la Suisse ou 15,5 x la Belgique

  • Population : 23,7 millions

  • Langue : langues administratives français et anglais + 230 autres langues

  • Forme d'État : République

  • Groupes religieux : 70 % chrétiens (une grande partie catholiques), 21 % musulmans

  • Espérance de vie : 58 ans

  • Alimentation de base : très différente selon les régions, au nord surtout la boule de mil avec viande avec sauce feuille

Particularité

A cause de la grande diversité de ses paysages, le Cameroun est souvent appelé l'Afrique miniature.

Situation du pays

En Europe on entend très peu parler du Cameroun. Le président Paul Biya, au pouvoir depuis 1982 conduit le pays avec beaucoup d'autorité. Une opposition est toléré mais réduite à une marge de manœuvre limitée.
SAM global travaille essentiellement au nord du pays dans la région nommée "l'Extrême Nord". Les conditions climatiques sont difficile, il ne pleut que très peu et la région subit une sécheresse tous les 2 à 5 ans.
Depuis 2014, la secte terroriste Boko Aram sévit dans l'Extrême Nord. D'abord il y a eu des enlèvements mais ensuite des villages entiers ont été massacrés avec des enlèvement de grands groupes de femmes et de jeunes filles. Depuis l'intervention de l'armée, la secte se livre surtout à des attentats suicides.
La menace permanente ainsi que les conditions climatiques difficiles ont entraîné un gros déplacement de population en direction des régions plus au centre du pays.

Les gros défis :
Pauvreté, formation, santé et corruption

37,5% de la population vit sous le seuil de la pauvreté, la plupart dans le nord du pays. La population au nord vit surtout de l'agriculture mais à cause des conditions climatiques difficiles, les récoltes sont souvent insuffisantes, ce qui entraîne aussi des conditions alimentaires précaires.  Pour cette raison les hommes sont tentés de quitter leur famille pour chercher du travail dans le sud, mais leur faible niveau de formation et le chômage important dans les villes du sud les contraignent à se contenter de petits boulots qui leur permettent à peine de survivre : il leur est impossible d'aider efficacement leur famille restée au nord. 

Le système scolaire public couvre tout le pays mais la qualité est insuffisante, les familles assez aisées envoient leurs enfants dans des écoles privées. Le système de santé est semblable à la situation du système scolaire. Des centres de santé privés doivent prendre le relais pour offrir un minimum de soin à la population car les centres public sont trop souvent insuffisamment équipés. La corruption reste un des plus grand défis pour le Cameroun et fait partie du quotidien de la population.


 

Croyance et religion 

Les chrétiens, qui représentent 70 % de la population, le catholicisme étant la dénomination la plus importante, forment de loin la communauté la plus importante, mais beaucoup associent encore leur christianisme avec des rituels animistes. Les musulmans vivent en majorité dans le nord du pays. Depuis les exactions perpétrées par Boko Haram un certain nombre de musulmans se sont tournés vers la foi chrétienne. Ces nouvelles communautés chrétiennes subissent non seulement le rejet de leur entourage musulman mais ont du mal à s'intégrer dans les églises dont la culture est bien différente. Ces conditions les mettent dans une situation très précaire.

SAM global au Cameroun

En 1953 la Mission intérieure du Soudan envoie à Maroua dans la région de l'Extrême Nord les premiers collaborateurs. Ils s'engagent dans un travail humanitaire : médecine, alphabétisation, formation scolaire, travail parmi les enfants et la jeunesse, construction de puits etc. Très rapidement des habitants du lieu s'intéressent à la foi chrétienne et des communautés sont implantées. De là, se crée en 1968 l'Union des Églises Évangéliques du Cameroun (UEEC). L'UEEC compte aujourd'hui environ 200 000 membres et s'est développée en une fédération indépendante aux nombreuses initiatives.
La Mission intérieure du Soudan change plus tard de nom (VIA) pour être finalement intégrée en 2011 à SAM global.

Partenaire

  • UEEC – Union des Églises Évangéliques au Cameroun​


En raison de la menace de Boko Haram dans la région de l'Extrême Nord, tous les collaborateurs de SAM global ont dû être rapatriés en 2014. Depuis lors l'UEEC a repris la direction des projets. SAM global continue à soutenir les projets financièrement et par l'envoi ponctuel de collaborateurs qui dispensent des services de conseil et de coaching. 

Projet au Cameroun

République du CAMEROUN