ActionVIVRE

« Ils essaient de survivre …» - resterons-nous insensibles ? 

Vision

Nous voulons voir les Peuls rencontrer Dieu, leur vie fleurir et que passionnés par Lui ils contribuent eux aussi à l’édification de Son royaume.

Lieu

3 villes au Fouta Djallon

Début du projet 2001

Point de départ

Le peuple des Peuls que l’on trouve dans le Fouta Djallon au nord de la Guinée vit le plus souvent dans une grande pauvreté. Les gens n’ont que rarement accès à une bonne formation scolaire  et professionnelle. C’est déjà un défi que de disposer d’un revenu suffisant pour couvrir leurs besoins de base. Leurs croyances poussent les gens à un certain fatalisme. Il y a très peu d’églises dans le pays, mais surtout pour l’ethnie peule.

Le projet

ActionVIVRE veut permettre aux gens sur place, grâce à des projets de développement et de formation, de ne pas simplement survivre mais d’avoir des perspectives d’avenir. Le projet comporte quatre volets :

Formation scolaire

Etant donné que les écoles d’Etat sont complètement surchargées et dans un état déplorable, SAM global a lancé en 2006 dans le nord l’école ActionVIVRE. Environ 500 élèves ont la chance d’y profiter d’une bonne formation scolaire, reçoivent des aides adaptées, sont encouragés à participer à des jeux en commun et apprennent que leur Créateur a un avenir pour eux.

Un foyer d’étudiants au sud offre aux jeunes des cours d’informatique et d’anglais ainsi qu’une façon intelligente de vivre leur temps libre. Il permet l’établissement de contacts fructueux.

Grâce à la tenue de jardins d’enfants, les petits de ces deux villes qui y vont sont bien préparés à entrer à l’école primaire. Les enfants qui ont fréquenté les jardins d’enfants d’ActionVIVRE en connaissent souvent plus que ceux qui ont terminé la première année de l’école officielle – cela se sait dans la région.

Formation professionnelle duale
ActionVIVRE met l'accent sur la formation professionnelle duale. De nombreux jeunes adultes n'ont pas de formation et pas de véritable travail - et donc aucune chance d'avoir un revenu régulier et aucune perspective d'avenir. Beaucoup estiment que la seule façon de s'en sortir est de fuir en Europe. En même temps, la Guinée manque d'artisans qualifiés et dignes de confiance. En général, le travail manuel est mal apprécié dans l'échelle des valeurs professionnelles.
SAM Global forment des apprentis en construction et en mécanique sur deux sites. Cette formation donne aux jeunes et aux jeunes adultes la possibilité de gagner leur vie grâce à un travail de qualité et à une éthique professionnelle élevée.La réputation et l’appréciation de ces métiers sera ainsi améliorée.

Santé

Des thèmes importants tels que l’hygiène, la protection contre des maladies comme le sida ou des questions d’éthique sont abordés et discutés grâce aux cours de prévention d’ActionVIVRE dans les écoles publiques.

Les brûlures sont un problème très fréquent surtout chez les plus jeunes étant donné que les femmes cuisinent sur des foyers ouverts. Les collaborateurs de SAM global offrent les premiers secours et traitent les brûlures jusqu'à leur guérison afin que les cicatrices ne soient pas trop importantes et qu’il ne se crée pas de contractures.

Travail de contact

Des équipes sont présentes de temps en temps dans les villages des environs avec un stand de livres pour offrir aux gens de la bonne littérature ou des cartes mémoire avec des histoires bibliques qui invitent à réfléchir. Nous respectons dans ce cas et dans toute autre situation l’opinion de nos interlocuteurs sur les questions de foi ou de vision du monde.

Photos